Deux voies. Quatre TER par heure. C'est la fréquence maximale aujourd'hui atteinte aux heures de pointe dans le département des Alpes-Maritimes, sur l'axe Nice-Monaco. Insuffisant pour les usagers.
Le patron de la SNCF a beau déclarer que les capacités du réseau sont "au maximum", vous ne vous avouez pas vaincu(e) :

Il faut créer une troisième voie le plus rapidement possible.
Selon des études, il est possible d'améliorer l'existant. Vous essayez!

Oups! Je veux revenir en arrière